Extrait Le télégramme

Pont-Melvez (22). Serge chirurgien pour Porsche

 

20 septembre 2010

 

À Pont-Melvez, chez le carrossier Serge Stéphan, l'opération Porsche ouverte, c'est toute l'année. Un orfèvre qui bichonne les guimbardes de clients venus de presque toute la France.

 

Il soigne les bosses, les griffures, les bobos en tous genres. Ne rechigne pas, à l'occasion, à opérer à coeur ouvert. Roi de la prothèse, du triple pontage, de l'opération de la dernière chance et de la rééducation post-op', appelez-le «Herr Doctor». Ainsi pourrait-on rebaptiser Serge Stéphan, 46 ans, chirurgien des carrosseries, toubib ès mécanique, qui depuis son atelier de Pont-Melvez, soigne les Porsche d'ici et d'ailleurs depuis plus d'un quart de siècle. Bleu de chauffe Dolmen customisé par madame (le sigle de la célèbre marque de Stuttgart lui barre le coeur), le carrossier invite en ses murs comme un urgentiste ferait visiter son bloc. Chez lui, en bordure de la RD 787, entre Moustéru et Callac, pas une tache de graisse au sol. Pas davantage de clés négligemment posées sur une caisse ou un établi. Un garage briqué comme on en voit peu. Un signe quant au soin porté aux autos qui trônent sur le pont.

 

Sur le pont!

 

Sur le pont, justement, une 911, le modèle phare de chez Porsche, joue les filles de l'air. «Elle m'appartient. C'est une 3,2l de 1989», confie Serge Stéphan, en amour pour la belle qui ne fait pas son âge. À ses pieds, ou presque, une jumelle. Un client la lui a laissée pour qu'il la dote d'un échappement en inox. Une coquetterie qui vous flatte une oreille quand on met le contact. À une calandre de là, une vieille carcasse. Pardon, un joyau, que l'on devine d'un jaune autrefois luxuriant. L'auto, là encore une 911, mais pas n'importe laquelle - «une 2,4l de 1972»- a été mise en pièces pour la bonne cause. Pour l'heure, l'imposant bloc-moteur gît tout à côté. Dans six mois, le mikado laissera place à une rutilante voiture de collection. Sans rouille, ni trace des outrages du temps.

 

«Des voitures qui ont une âme»

 

Les Porsche, Serge Stéphan ne voit que par elles depuis ses dix ans. Quand les mômes de son âge collectionnaient les petites voitures, lui voyait déjà grand. Il serait mécano ou ne serait pas. Après avoir fait ses gammes chez d'autres professionnels (il finira carrossier pour un concessionnaire Peugeot), Serge Stéphan décide de se mettre à son compte en 1984. Un seul but: se consacrer essentiellement à ses belles allemandes. «Des voitures qui ont une âme», comme il dit. L'orfèvre n'est pas long à se faire un nom auprès des amoureux du genre. Les passionnés ne sont pas du genre à confier leur bébé à n'importe qui. Aussi n'hésitent-ils pas à venir de loin pour consulter le spécialiste. «J'ai des clients de Paris, La Baule», bref d'un peu partout, confesse le garagiste qui, pour sa centaine de clients (soit plus de 80% de son chiffre d'affaires total), ne compte pas ses heures. Sa plus belle oeuvre? Avoir recréé un modèle de toutes pièces. Un hybride de 911 cabriolet reconditionné en 993. Un speedster unique et qui a de la gueule. «Je n'ai gardé que les portes et le capot avant», sourit le garagiste prêt à tout, du moment que ce soit dans les règles de l'art. Passion de riches? Pas forcément tempère Serge Stéphan, capable de vous changer un pot de Porsche au tarif d'un échappement pour une quelconque berline. Mais foin de finances. Pour les amoureux de ces vieilles «guimbardes», la passion n'a pas de prix.

 

Arnaud Morvan

 

Lien vers l'article : http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/cotesarmor/pont-melvez-22-serge-chirurgien-pour-porsche-20-09-2010-1055297.php

 

Coordonnées :

 

Carrosserie Serge Stéphan

14 les Quatre-vents

22390 Pont Melvez

 

 

Tél.: 02.96.21.86.82

Mail